La différence entre cuir pleine fleur et cuir fleur corrigée

Quand on évoque la qualité des cuirs, il est des expressions qui restent assez mystérieuses pour la plupart des consommateurs. Il y a parfois une connaissance approximative du niveau de qualité proposé sans réellement en connaître les fondements. Les termes « pleine fleur » et « fleur corrigée » font partie de ces notions techniques qu’il convient de préciser.

La fleur du cuir

La fleur du cuir correspond à la partie externe d’une peau, la partie interne étant la chair. Quelque soit l’espèce animale, une peau se compose toujours de la même façon.

Canapés Duvivier - coupe-dune-peau
Source : Le cuir dans tous ses états – CTC

L’épiderme est une zone d’ancrage des poils. Peu épaisse, elle est composée essentiellement de kératine.

Le derme est la couche intermédiaire composée de fibres de collagène. Le maillage des fibres est particulièrement dense et serré dans sa partie supérieure, la fleur.

Dans les tissus sous-cutanés, les fibres de collagènes sont également présentes mais en quantité moindre. La chair est par conséquent plus distendue.

Le cuir pleine fleur

Suivant la définition du décret du 8 janvier 2010 et de l’arrêté du 8 février 2010, le cuir pleine fleur est un cuir ayant conservé l’intégralité de sa fleur d’origine. La surface n’a donc pas été poncée. Le cuir a conservé le grain naturel et toutes les caractéristiques de la peau : souplesse, tenue et résistance.

Le cuir fleur corrigée

Suivant la définition du décret du 8 janvier 2010 et de l’arrêté du 8 février 2010, le cuir fleur corrigée est un cuir dont le tanneur a fait disparaître les défauts en ponçant la surface par une opération mécanique. Les fibres qui donnent au cuir sa résistance et son élasticité disparaissent. Le grain naturel est remplacé par un grain artificiel, imprimé qui s’estompera dans le temps.

Canapés Duvivier - Qualité cuirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *