Parer le cuir

Nous poursuivons aujourd’hui la découverte des métiers de la fabrication des sièges avec le témoignage de Vanessa, pareuse depuis 6 ans chez Canapés Duvivier. Avec attention et persévérance, Vanessa a développé pour ce poste qui peut paraître de prime abord très simple, un véritable savoir-faire par la maîtrise de sa machine et la connaissance des cuirs et de leurs qualités physiques et mécaniques.

Canapés Duvivier - parage 1

Quel est ton métier ?

Je fais le même travail que le tanneur. Je refends le cuir pour le désépaissir mais sur des pièces déjà découpées pas sur des peaux entières. Ca permet l’assemblage de plusieurs morceaux sinon ce serait trop épais et ça ne passerait pas à la machine à coudre. Le parage est prédéfini en fonction des modèles et des catégories de cuir mais je m’adapte à chaque pièce.

Qu’est-ce qui te plait dans ton métier ?

J’aime bien le fait d’être au début de la chaîne. Si ce n’est pas bien fait les autres ne pourront pas travailler correctement, surtout à la couture. C’est un travail d’équipe. Le parage ne se voit pas sur le canapé mais s’il n’est pas bien fait, ça se voit.

Et puis, j’aime bien aussi le travail du cuir. C’est une belle matière, agréable à travailler.

Canapés Duvivier - parage 2

Qu’est-ce qui est difficile dans ton travail ? 

Suivant le modèle ou le type de surpiqure, la largeur et l’épaisseur du parage sont différents. En plus, les pièces de cuir étant irrégulières en épaisseur et en souplesse, il faut ajuster le parage selon la pièce de cuir que l’on travaille. La machine n’est pas assez précise pour le faire en automatique. C’est à moi de m’adapter en permanence pour que la zone parée soit régulière.

Comment ton métier a évolué depuis 6 ans ?

La machine et la technique sont toujours les mêmes donc le parage en lui-même n’a pas changé. Mais les cuirs ne sont plus pareils. Ils sont globalement plus souples et moins épais.

Il faut combien de temps pour maîtriser ton métier ?

Quand je suis arrivée, la responsable m’avait dit 1 an et c’est vrai. Il faut déjà 6 mois pour apprendre la technique, prendre le coup de main et connaître les modèles. Après, ce sont les réglages à trouver et les automatismes à acquérir. N’étant pas couturière de métier, je ne savais pas comment les modèles étaient montés. Mais après être allée voir les modèles finis et m’être fait expliqué le montage, j’ai compris à quoi sert le parage et comment je dois faire.

Canapés Duvivier - parage 3

Parmi les Canapés Duvivier, lequel est ta « bête noire » ?

C’est pas tellement les modèles qui sont difficiles dans le parage. Ce sont les cuirs. Certaines peaux sont plus souples ou à l’inverse trop raides ou alors très épaisses. Dans ces cas-là, il faut adapter le parage pour que la couture d’assemblage puisse se faire sans problème.

Parmi les Canapés Duvivier, lequel est ton préféré ?

J’aime bien l’Hélium et le Maillol. Ils représentent bien ce qu’on sait faire.