Le poste empochage et plumes

Intégré à l’atelier mise en blanc / garnissage, Christophe travaille depuis 6 ans et 2 mois (à fin février 2016) chez Canapés Duvivier à l’empochage, poste qu’il a toujours occupé depuis qu’il a été embauché. Rejoint par Miguel, dans l’entreprise depuis 5 ans et Pascal, depuis plus de 10 ans, il explique son métier simple mais essentiel pour le confort des canapés.

Quel est ton métier ? Il consiste à empocher les mousses et les plumes dans les housses coton et ensuite dans les housses cuir ou tissu. Le plus souvent, on utilise la machine qui compresse la mousse pour l’ajuster plus facilement dans les housses. Pour la plume, on le fait avec la souffleuse qui injecte le mélange fibres et plumes dans les compartiments en coton.

Canapés Duvivier - Atelier plumes 2 Canapés Duvivier - Atelier plumes 1 Canapés Duvivier - Atelier plumes 3

Qu’est-ce qui te plait dans ton métier ? C’est pas très compliqué mais on apporte la touche finale au canapé. Tant qu’il n’y a pas nos coussins, il n’est pas fini. Après, ça fait plaisir de voir le résultat. Et puis, on s’entend bien entre nous dans l’équipe.

Qu’est-ce qui est difficile dans ton travail ? C’est parfois un peu monotone. Pour nous, le travail est presque toujours le même quelque soit le modèle.

Comment ton métier a évolué depuis 6 ans ? Rien n’a changé sauf la charge de travail.

Il faut combien de temps pour maitriser ton métier ? C’est pas compliqué donc il ne faut pas beaucoup de temps pour apprendre. Peut-être 15 jours, le temps de voir passer tous les modèles.

Parmi les canapés Duvivier, lequel est ta « bête noire » ? Tous les convertibles parce que les coussins sont rattachés à la caisse du canapé et ils sont très durs à empocher.

Canapés Duvivier - empochage 1 Canapés Duvivier - empochage 2
Canapés Duvivier - empochage 3

Miguel complète :
Pour moi à la plume, c’est plutôt les Adonis. Il faut remplir de mélange tous les petits carrés un par un et les peser individuellement.

Parmi les canapés Duvivier, lequel est ton préféré ? C’est le Maillol que je préfère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *